SUMMARY
VERSION

Cible 4.c – Enseignants

Un enseignant d'un lycée à Kaboul, en Afghanistan, recueille des manuels scolaires et prépare sa classe pour leurs évaluations de fin d'année.

Crédit: Ivan Armando Flores/ Arete/GEM Report

Cible 4.c – Enseignants

Il existe peu de données concernant le nombre d’enseignants ayant reçu la formation pédagogique minimale prescrite par les normes nationales. Les données disponibles pointent un nombre important d’enseignants insuffisamment formés dans plusieurs régions. À l’échelle mondiale, 86 % des enseignants du primaire ont reçu une formation. Cette proportion est plus faible en Asie du Sud (77 %), dans les Caraïbes (70 %) et en Afrique subsaharienne (62 %).

Fait remarquable, si de nombreux pays d’Afrique subsaharienne ont vu le nombre d’enseignants formés augmenter dans le temps, ce chiffre est en baisse depuis l’année 2000 en Érythrée, au Ghana et au Niger (figure 17).

Là où la cible de l’ODD fait référence à des enseignants « qualifiés », l’indicateur mondial mentionne des enseignants « formés », ce qui entretient une certaine confusion. Les enseignants dits qualifiés sont dotés des qualifications académiques minimales requises, tandis que les enseignants dits formés ont reçu une formation professionnelle. Dans certains pays, l’existence d’exigences différentes en matière de préparation des enseignants crée une disparité entre les deux catégories, l’écart le plus marqué s’observant dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Ainsi, en Jamaïque, 15 % des enseignants du secondaire sont « qualifiés », mais 85 % sont « formés ».

L’élaboration d’une définition comparable du terme d’enseignant « formé » est un projet complexe, et il est peu probable qu’une taxinomie mondiale soit mise au point pour évaluer la formation des enseignants avant plusieurs années. Les enquêtes transnationales peuvent constituer une alternative intéressante car elles consignent des informations sur les caractéristiques des enseignants. L’étude TIMSS, par exemple, a montré que le pourcentage d’élèves de quatrième année recevant un enseignement dispensé par un enseignant qualifié et formé en mathématiques est tombé de 89 % à 54 % entre 2007 et 2015 au Kazakhstan, mais a augmenté de 18 % à 38 % au Danemark.

À l’échelle mondiale, le taux d’encadrement est plus élevé dans les pays pauvres, mais le nombre d’élèves par enseignant est en baisse depuis l’année 2000.

Les informations concernant le salaire, le perfectionnement professionnel et le taux d’attrition des enseignants sont rares. Dans les pays de l’OCDE, à qualification égale, les enseignants gagnent généralement moins que les autres professions. Environ 88 % des enseignants du premier cycle secondaire ayant répondu à l’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS) avaient participé à des activités de perfectionnement professionnel en 2013.

À l’échelle mondiale, 86 % des enseignants du primaire ont reçu une formation

Voir le chapitre du rapport précédent sur la cible 4.c


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/gemrepor/public_html/gem-report-2017.unesco.org/wp-content/themes/unesco/inc/menus.php on line 297