SUMMARY
VERSION

L’éducation dans les autres Objectifs de développement durable

Women farmers from Zambia take part in a planting day of new trees.

CREDIT: Sydelle Willow Smith/GEM Report

L’éducation dans les autres Objectifs de développement durable

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 reconnaît non seulement qu’il est essentiel qu’un objectif, l’ODD 4, soit consacré à l’éducation mais aussi que d’autres objectifs seront atteints grâce à l’éducation. Dans les autres ODD, certains indicateurs font référence à l’éducation de manière directe ou indirecte.

L’éducation est directement mentionnée dans les indicateurs mondiaux de cinq Objectifs de développement durable, en dehors de l’ODD 4. Click to Tweet

RÉFÉRENCES DIRECTES À L’ÉDUCATION

Outre l’ODD 4, l’éducation est directement mentionnée dans cinq indicateurs de portée mondiale relatifs aux thèmes suivants :

  • les dépenses publiques consacrées à l’éducation, à la santé et à la protection sociale ;
  • l’éducation comme moyen de parvenir à l’égalité des sexes ;
  • les jeunes qui ne participent ni à l’éducation, ni à l’emploi ni à la formation;
  • l’éducation en vue du développement durable et l’éducation à la citoyenneté mondiale.

RÉFÉRENCES INDIRECTES À L’ÉDUCATION

Outre les indicateurs de suivi qui mentionnent explicitement l’éducation, à l’avenir, les rapports GEM s’intéresseront également aux références indirectes à l’éducation contenues dans les autres ODD. Trois exemples sont mis en relief : l’éducation, facteur associé à d’autres résultats du développement ; les indicateurs faisant référence aux capacités en ressources humaines, ellesmêmes liées à l’enseignement professionnel et supérieur ; et le rôle potentiel de l’éducation des adultes.

La ventilation des indicateurs mondiaux pertinents en fonction des niveaux d’enseignement permettrait de faire ressortir les inégalités sous-jacentes qui entravent la réalisation des cibles des ODD. Les indicateurs mondiaux susceptibles de se prêter à cette méthode de suivi concernent notamment la pauvreté, la malnutrition, le mariage des enfants, l’accès à de meilleures installations sanitaires, l’accès à l’électricité, l’emploi, la population des taudis, le recyclage, les décès dus à des catastrophes naturelles, la violence et l’enregistrement des naissances. Ainsi, dans 54 pays à revenu faible et intermédiaire disposant de données pour la période 2008-2015, le nombre moyen de naissances pour 1 000 femmes s’élevait à 176 chez les femmes n’ayant pas été scolarisées, à 142 chez les femmes ayant un niveau d’instruction primaire, à 61 chez les femmes ayant suivi des études secondaires et à 13 chez celles qui ont suivi des études supérieures.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/gemrepor/public_html/gem-report-2017.unesco.org/wp-content/themes/unesco/inc/menus.php on line 297